Jardiner au naturel avec les enfants

🎄 C’est le moment d’anticiper les cadeaux de Noël ! Et si cette année vous faisiez un cadeau « une pierre deux coups », qui fera plaisir aux adultes comme aux enfants ? 🎁

Le manuel pédagogique « Jardiner au naturel avec les enfants » vous permettra concevoir le jardin écologique de vos rêves en vous appuyant sur des activités pédagogiques pour les jeunes de tous âges.

Jusqu’au 21 décembre, profitez d’une remise exceptionnelle
de 5 € : le livre est à seulement 16 € (au lieu de 21 €) !  ✨

Ce manuel a pour objectif de vous outiller pour emmener petits (et plus grands aussi !) au jardin.
Les auteur.rice.s en sont des animateur.rice.s jardin du réseau Graine Île-de-France qui accompagnent depuis de nombreuses années des projets jardins dans les écoles, les accueils de loisirs, en pieds d’immeubles et partout où se glisse un peu de verdure. Ils ont lâché la pioche pour le clavier, en vue de rédiger cet ouvrage pédagogique.

Que vous soyez animateur.rice, enseignant.e, parent.e ou éducateur.rice, ces pages constituent une véritable « boite à outils ». Issue d’expériences de terrain, elles vous permettent d’imaginer avec les enfants un espace potager, de partir à la découverte de la biodiversité, d’expérimenter, tester, faire pousser, d’observer et récolter au jardin.

De scientifiques à très ludiques en passant par une touche artistique, les activités proposées ont été testées (et approuvées) pour leur originalité et leur intérêt pédagogique. Sans être totalement clef-en main, ces nombreuses pistes vous mettront sur la voie de votre propre projet.

Lancez-vous et faites vivre cette aventure aux enfants !

  • Chapitre 1 : Une terre en bonne santé
  • Chapitre 2 : Quel temps fait-il ?
  • Chapitre 3 : Aménagements et bricolages au jardin
  • Chapitre 4 : Les outils du jardinier
  • Chapitre 5 : Les plantes aromatiques
  • Chapitre 6 : De graine en graines
  • Chapitre 7 : Histoire de bulbes
  • Chapitre 8 : Multiplier les plantes
  • Chapitre 9 : Jardiner au naturel
  • Chapitre 10 : Favoriser la biodiversité au jardin
  • Chapitre 11 : Petites et grosses bêtes du jardin
  • Chapitre 12 : Un verger au jardin
  • Chapitre 13 : Activités autour du jardin

Tarif

16 € (jusqu’au 21 décembre)

Auteur.rice.s

Anne Dieleman,
Nature & Société

Béatrice Hollande,
Conseil départemental du Val-de-Marne

William Roux,
Maison de l’environnement – Grand Paris Sud

Frédéric Drieux,
La Bergerie nationale

Johan Simon,
Les ateliers-nature, Ville d’Argenteuil

Illustratrice

Virginie Bréham


Partenaires

Fondation Placoplatre
Agence de la biodiversité
Maison de
l’environnement Grand Paris Sud
Fondation Nature et Découvertes
La Bergerie nationale
Groupe Burlat

Annonce des lauréat·e·s Paris Sème 2

Le 13 septembre 2022 a eu lieu, dans l’enceinte de SMART FOOD PARIS, la cérémonie d’annonces des lauréat·e·s Paris Sème 2. Cet appel à projet lancé par la Ville de Paris en février dernier permet de soutenir, par le biais d’aides en investissement, les structures portant des projets d’agriculture durable de proximité.

Le Graine Idf a été invité par la Ville de Paris à présenter ses activités :

  1. La dynamique de réseau avec la cartographie des acteurs, les formations, l’ingénierie et la coordination de projet.
  2. Les productions du réseau avec la Pause jardin et le Manuel Jardiner au naturel avec les enfants, le guide « Créer un coin nature » en partenariat avec le Conseil Départemental du 93.
  3. Le partenariat avec les ateliers animateurs nature de l’ARB IdF, l’éducation au dehors avec la CARDIE Paris, la lutte contre le gaspillage alimentaire avec Too Good To Go.

Une belle occasion de discuter avec des lauréat·e·s et de découvrir des projets épatants d’agriculture urbaine : Croque ta Ville, Cultiv’Toit, Ferme Florale Urbaine, Interface Formation, Les amis de Raymond, Les Invasifs, Les Tontons Flowers, Maraîcher Sainte-Périne, Suzanne, Urbagri, Urbanescence, Wesh Grow.

Plus d’informations en cliquant ici.

Interview nouvelle structure adhérente : Johanna Roy, Atelier Nature & Territoires

Johanna Roy

Atelier Nature & Territoires

Chaque année, le Graine IdF accueille de nouveaux adhérents ! Aujourd’hui, c’est l’Atelier Nature & Territoires (ANT) qui rejoint le réseau.

Johanna Roy, chargée de mission à l’ANT, nous présente les actions menées et nous explique ce qui a motivé la structure à rejoindre le réseau du Graine IdF.

Qui êtes-vous ?

Je suis Johanna Roy, chargée de mission valorisation du patrimoine naturel et culturel au sein de l’Atelier Nature & Territoires. Ce bureau d’études est spécialisé dans la valorisation du patrimoine et de l’éducation à l’environnement, il intervient partout en France.

Nous sensibilisons tous les publics à la biodiversité et à la nature qui nous entoure. Nos deux missions phares sont la création de parcours pédagogiques dans la nature et la conception de kits ou mallettes pédagogiques.

L’équipe de quatre personnes est forte de plusieurs compétences : éco-interprétation, graphisme, écologie, mais aussi patrimoine culturel et même illustration ! Notre marque de fabrique est la suivante : faire connaitre la nature par les sens, l’émerveillement, le plaisir et le jeu.

Comment avez-vous connu le réseau du Graine Île-de-France ?

Je connais ces réseaux depuis longtemps car la structure qui m’a formée était adhérente au Graine Bourgogne-Franche-Comté. De plus, ces réseaux sont aujourd’hui bien identifiés dans le paysage de l’EEDD. Le siège de l’entreprise est à Toulouse, nous adhérons également au Graine Occitanie, mais étant personnellement basée en Île-de-France, j’ai trouvé intéressant que nous adhérions également au Graine IdF.

Quelles actions EEDD menez-vous ?

Nous travaillons avec des collectivités, des entreprises et des associations. Nous créons pour eux des supports pédagogiques pour valoriser la biodiversité et les paysages. Cela peut passer par la création de sentiers d’interprétation avec des panneaux pour la découverte du patrimoine naturel et culturel ou des supports de communication pédagogiques comme des livrets, des plaquettes…

En complément, nous réalisons quelques animations pour les publics scolaires sur les sentiers d’interprétation ou co-construisons des supports pédagogiques avec les enfants, grâce à la technique de l’aquarelle par exemple. Enfin, nous concevons également des kits pédagogiques « clés en main » à destination des animateurs en EEDD.

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre le GRAINE ?

Il est important pour moi de faire partie d’un collectif et de rester connectée avec un groupe de personnes et structures qui travaillent dans le même domaine. Cela permet des échanges de pratiques et de rester à jour sur les thématiques d’EEDD.

Que souhaitez-vous pour l’EEDD d’ici 2030 ?

Personnellement, j’aimerais arriver à toucher un plus large public dans les actions de sensibilisation, et notamment les jeunes. On a remarqué que les personnes qui participaient aux animations étaient déjà conscientes des enjeux environnementaux. Je souhaite que l’engouement pour ces sujets et la prise de conscience se généralise afin que cela devienne la norme.

Nous sommes alors toujours à la recherche de supports ou de thématiques qui pourraient passionner les publics non-initiés.

Pour en savoir plus sur l’Atelier Nature & Territoires : www.atelier-nature-et-territoires.fr

Interview nouvelle structure adhérente : Paula Bruzzone, Sciencis

Paula Bruzzone

Sciencis

Chaque année, le Graine IdF accueille de nouveaux adhérents ! Aujourd’hui, c’est Sciencis qui rejoint le réseau.

Paula Bruzzone, fondatrice de Sciencis, nous présente les actions menées et nous explique ce qui a motivé la structure à rejoindre le réseau du Graine IdF.

Qui êtes-vous ?

Sciencis est une nouvelle structure qui a pour but de développer la culture scientifique et technique en faisant le lien avec l’éducation à l’environnement. C’est une entreprise de l’économie sociale et solidaire basée en Île-de-France. Nous avons pour mission de permettre au public de maîtriser des connaissances scientifiques, pratiquer la démarche scientifique, développer l’esprit critique, appréhender la complexité et découvrir la science en train de se faire.

J’ai crée Sciencis en 2022, nos partenaires sont actuellement des associations, des universités, des collectivités territoriales. Nous aimerions développer nos liens avec les entreprises, tout en restant garants du message transmis, en particulier en éducation à l’environnement.

Comment avez-vous connu le réseau du Graine Île-de-France ?

Personnellement je suis investie au Graine IdF depuis très longtemps. Je suis arrivée au Graine dans le Conseil d’administration, en tant qu’administratrice d’une structure adhérente. J’ai eu des rôles divers, en particulier co-présidente en charge des partenariats. Cela m’a amené à représenter le Graine dans diverses instances et auprès de multiples partenaires. C’est un rôle qui me plait car je trouve que l’éducation à l’environnement et au développement durable est essentielle et qu’elle mérite une place encore plus importante dans la société.

Quelles actions EEDD menez-vous ?

Les actions sont diverses. Face au public, nous menons des ateliers pour les jeunes sur la thématique des pollutions, auprès du grand public sur les changements climatiques. Avec le Graine IdF, Sciencis agit en appui sur le développement des formations en santé environnement.

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre le GRAINE ?

Le Graine est un levier indispensable pour rassembler l’éducation à l’environnement et au développement durable. Ses adhérents sont au cœur de l’action, ils apportent des expertises très diverses et le Graine arrive à combiner tous ces savoir faire pour développer des projets ambitieux. Je trouve cela très inspirant.

Que souhaitez-vous pour l’EEDD d’ici 2030 ?

2030 arrive très vite… J’aimerais que l’Éducation à l’environnement et au développement durable soit reconnue. Elle est souvent noyée dans les actions de protection de la nature : ni le grand public, ni les financeurs voient exactement de quoi il s’agit. Or les besoins sont énormes !

Pour changer ce regard, il est nécessaire que les acteurs de l’EEDD se rassemblent, échangent et fassent de l’éducation à l’éducation à l’EEDD !

Fête des lycées Éco-responsables

L’année 2022 nous a permis de concrétiser un projet qui nous tenait à cœur depuis un moment avec Nicolas Rihet, chargé de mission Lycées Éco-responsables, à savoir des matinées avec les lycéen·ne·s et enseignant·e·s autour de « comment (mieux) lutter contre les idées reçues ? ».

Coconstruites avec François Lasserre et Xavier Brandao, ces matinées se voulaient un temps d’échange interactif, pour mettre les cerveaux en ébullition, pour regarder les informations avec de l’esprit critique, pour comprendre les mécanismes derrière nos systèmes de pensée (préjugés, biais cognitifs, etc.). Nous avons réalisé une matinée dans chaque académie – Créteil, Paris, Versailles – les 16, 23 et 30 mars 2022. À l’issue de ces trois événements, nous avons créé un livret pédagogique reprenant ce qui avait été vécu et les notions clés. Celui-ci est accessible en cliquant ici.

Le 3 juin 2022, pour clôturer l’année, nous avons répondu présent à l’appel de Nicolas Rihet pour participer à la fête des Lycées Éco-responsables qui avait lieu au siège de la Région. Une belle occasion de présenter les activités du Graine Île-de-France aux éco-délégué·e·s et aux enseignant·e·s, de retrouver également de nombreux adhérents du réseau – Ecophylle, PikPik Environnement, CPN Val de Seine, LPO IdF, GAB IdF – et des partenaires – ARB IdF, DRIEAT.

Interview nouvelle structure adhérente : Juliette Ferreyrolles, La Brie des jardins

Juliette Ferreyrolles

La Brie des jardins

Chaque année, le Graine Île-de-France accueille de nouveaux adhérents ! Aujourd’hui, c’est
La Brie des jardins qui rejoint le réseau.

Juliette Ferreyrolles, chargée de développement de l’association, nous présente les actions menées et nous explique ce qui a motivé la structure à rejoindre le réseau du Graine Île-de-France.

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Juliette Ferreyrolles. Je fais partie de La Brie des jardins depuis 2019. Depuis un an, je suis en charge de développer les interventions extérieures en EEDD avec Agathe Salmon, la présidente de l’association.

Je suis une ancienne travailleuse sociale. Suite à une reconversion professionnelle, je suis devenue herboriste. C’est par l’intermédiaire de la formation que j’ai suivi que j’ai découvert la botanique, qui m’a ouvert les yeux sur la nature qui m’entoure. J’ai donc décidé de m’orienter vers la transmission de cette beauté. Je suis aussi formée en permaculture et en jardinage au naturel.

L’association La Brie des jardins s’est créée en 2018. Des passionnés de jardinage qui organisaient depuis 10 ans un troc de plantes ont décidé de se formaliser en association. Nous sommes situés en Seine et Marne. L’objectif principal de l’association est la préservation de la biodiversité. Notre leitmotiv : Le jardin comme corridor de la biodiversité.

Comment avez-vous connu le réseau du Graine Île-de-France ?

C’est moi qui en ai parlé à l’association car il y a quelques années, quand je cherchais des formations qui puissent me donner des outils ou me faire réfléchir sur l’EEDD, je suis tombée sur le GRAINE. Je me suis inscrite à la Newsletter générale et à force de les lire, je me suis dit que ce serait dommage de pas intégrer le réseau. J’en ai donc parlé au bureau qui était enthousiaste à l’idée de rejoindre le réseau.

Quelles actions EEDD menez-vous ?

Nous menons plusieurs types d’actions :

  • Pour les adhérents et le grand public, nous organisons des ateliers, des conférences, des balades tout au long de l’année, une à deux fois par mois. Chaque année, nous travaillons autour d’un thème. Cette année : l’art à portée de jardin.
  • Pour les enfants ou les publics sociaux, nous proposons des ateliers, des « classes vertes »sur une semaine ainsi que des accompagnements sur le long terme dans la mise en place d’espaces de biodiversité dans les écoles.

L’objectif est de permettre à chacune et chacun de créer un lien avec la nature en l’observant, en comprenant son fonctionnement.

Les rencontres organisées permettre de se motiver mutuellement sur certains sujets afin d’avancer.

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre le GRAINE ?

Nous avions envie de faire partie d’un réseau afin de rencontrer d’autres structures qui travaillent sur les mêmes thèmes et aspirations que nous, notamment pour se sentir moins seul car sur notre secteur il y a peu d’associations qui travaillent sur ce sujet.

Aussi, faire partie d’un réseau non seulement amène de l’oxygène et de la réflexion qui permet d’aider à avancer mais également permet à ce réseau d’avoir du poids dans le paysage de l’EEDD.

Que souhaitez-vous pour l’EEDD d’ici 2030 ?

Nous militons pour des actions concrètes. Par exemple, pourquoi pas instaurer des modules EEDD au même titre que les maths ou le français dans les écoles.

Nous sommes situés dans un milieu rural. Il y a beaucoup de petites communes et pourtant malgré le fait que l’on soit entourés de nature, ces questions là ne sont pas souvent abordées, elles sont souvent refusées par les mairies je dirai plutôt : ce n’est pas toujours la priorité des mairies. Nous souhaitons que dans chaque mairie d’ici 2030, une personne soit en charge du sujet.

C’est la contradiction de là où l’on vit. Nous sommes entourés par la nature, au final, nous ne nous rendons pas compte de cette chance et que la biodiversité est en danger.

L’engagement des enfants, ça commence aujourd’hui.

Lutter contre le gaspillage alimentaire avec Too good to go

En octobre 2020, le Graine Île-de-France a été sollicité par l’entreprise Too good to go pour participer à la création d’un outil pédagogique de lutte contre le gaspillage alimentaire. Nous avons retrouvé dans l’aventure deux adhérents du réseau – Écophylle et PikPik Environnement – et une association du sud de la France, Mayane Éducation.

De novembre 2020 à juin 2021 nous avons participé à la création de deux kits pédagogiques pour les enseignant·e·s et les centre de loisirs. Ce travail a été piloté par Juliette Pochart de Too good to go et a réuni de nombreux acteurs de la restauration : Elior France, Sodexo, Garig, Scolarest, mais aussi la Ligue de l’enseignement de Loire-Atlantique, le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), des enseignantes et animateur·trice·s de centres de loisirs.

Après une phase pilote entre septembre 2021 et mars 2022, durant laquelle l’outil a été testé dans plusieurs écoles en France, ce dernier a été officiellement lancé le 10 mai. Vous pouvez à votre tour le télécharger et engager votre établissement pour réduire le gaspillage alimentaire.

Bivouac dans le parc de la Haute-Île (93)

Les 25 et 26 juin derniers, le Graine Île-de-France est parti à l’aventure pendant 24h !

Le projet peut paraitre surprenant : emmener un groupe de francilien·ne·s passer 24h dans un parc du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis (CD 93). L’un des enjeux pour la collectivité est de changer de regard sur ces espaces naturels et les découvrir sous un angle nouveau. Pour le Graine Île-de-France, cela s’inscrit dans la Dynamique Sortir IdF – faire vivre l’expérience du dehors, à moins d’une heure de Paris, dans un lieu accessible en transport en commun. 

Lauréat de l’Appel à agir 2021 du CD 93, le Graine Île-de-France a fait appel à deux intervenantes pour coorganiser cette aventure : Anne Dieleman (Nature & Société) et Laëtitia Barbier (Nature Animée). Entre observations naturalistes, géocaching, atelier artistique, découverte des techniques de bivouac, nous avons embarqué une dizaine de personnes entre samedi 25 – 16h et dimanche 26 juin – 16h au cœur du Parc de la Haute-Île (proche de Neuilly sur Marne).

La magie a opéré quand nous nous sommes retrouvé·e·s, seul·e·s, au cœur des pâtures, à choisir « notre chambre pour la nuit ». Avec simplicité et spontanéité, tout le groupe s’est laissé embarquer, à raconter ses expériences passées de bivouac, à partager quelques victuailles en mode auberge espagnole, à observer la faune, la flore du Parc. Une expérience enrichissante que nous souhaitons pouvoir renouveler prochainement dans ce lieu ou dans une autre forêt francilienne.

Un grand merci à Antoine Chavry – animateur sur le Parc de la Haute-Île, l’équipe des éco-gardes et de l’archéo-site ainsi qu’au berger.

Interview nouvelle structure adhérente : Virginie Cavier, Terriaque

Virginie Cavier

Terriaque

Chaque année, le GraineIdF accueille de nouveaux adhérents ! Aujourd’hui, c’est Terriaque qui rejoint le réseau.

Virginie Cavier, fondatrice de Terriaque, nous présente les actions menées et nous explique ce qui a motivé la structure à rejoindre le réseau du Graine IdF.

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Virginie Cavier, je suis docteure en pharmacie. J’ai étudié l’écotoxicologie, la biologie et l’écologie végétale. L’aspect « nature » a toujours été présent dans mon parcours. Je me suis intéressée à la botanique et à l’ornithologie pendant mes études. Je les ai faites à Caen, au bord de la mer, et cela me permettait d’aller regarder les oiseaux migrateurs et limicoles dans l’estuaire de l’Orne. J’ai beaucoup appris là-bas.

Ce qui m’intéresse, c’est l’axe santé environnement, c’est la raison d’être de mon entreprise.

J’ai créé ma structure en auto-entrepreneuse, Terriaque, en 2014. Au départ, la structure était vouée à la formation des pharmaciens, mais ma volonté était à terme de former en santé environnement.

Je souhaite faire avancer les choses d’une manière plus optimiste et participer à la sensibilisation aux bienfaits de la nature sur notre santé physique et mentale.

Comment avez-vous connu le réseau du Graine Île-de-France ?

J’ai d’abord connu le Graine sur internet en effectuant des recherches. Puis, via le réseau ISEE, j’ai approfondi la question et les formations de formateurs en santé environnement m’ont grandement intéressée.

Quelles actions EEDD menez-vous ?

Je propose des animations et des formations en santé environnement. Cela porte sur l’air intérieur, les perturbateurs endocriniens, la pollution atmosphérique, le changement climatique… tout cela relié à la santé. J’ai aussi créé une animation plus généraliste, pour découvrir les liens entre la santé, la biodiversité, et le changement climatique, qui reprend en partie le concept de « One Health », une seule santé.

Les animations sont à destination du grand public, et les formations à destination des professionnels de santé (les pharmaciens par exemple).

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre le GRAINE ?

Je trouve les passerelles entre le Graine IdF et le réseau ISEE intéressantes. C’est une façon d’approcher la santé environnementale qui est différente de la mienne. J’apprécie l’angle de vue positif des interventions portées par le Graine IDF.

Je suis également intéressée par le catalogue de formation du Graine.

Aussi, je souhaite renouer avec tout ce qui est botanique et ornithologie et apprendre à connaître d’autres disciplines.

Que souhaitez-vous pour l’EEDD d’ici 2030 ?

Je souhaite que l’EEDD soit tellement intégrée qu’on ne la voit plus. Qu’elle soit naturelle. Que la prise en compte de tous les enjeux environnementaux soit devenue une évidence. Que l’émerveillement que la nature procure devienne partie intégrante de notre éducation et de notre culture.

Interview nouvelle structure adhérente : Stéphane Castel, Nature animations

Stéphane Castel

Nature animations

Chaque année, le Graine Île-de-France accueille de nouveaux adhérents ! Aujourd’hui, c’est Nature animations qui rejoint le réseau.

Stéphane Castel nous présente les actions menées et nous explique ce qui a motivé la structure à rejoindre le réseau du Graine Île-de-France.

Qui êtes-vous ?

Je suis Stéphane Castel, animateur environnement depuis 2012. J’ai créé Nature Animations en juin 2021 dans le but de monter des projets d’animation EEDD dans les écoles du 92, 78 et 75. Je me charge d’animer les séquences pédagogiques pour un public allant de la crèche au lycée.

Nature Animations a aussi employé une personne en CDD au printemps 2022 pour m’appuyer en ces mois les plus chargés de l’année.

Comment avez-vous connu le réseau du GRAINE Île-de-France ?

La structure où je travaillais auparavant était adhérente du Graine Île-de-France. J’ai ainsi suivi plusieurs formations proposées par le Graine entre 2014 et 2021.

Quelles actions EEDD menez-vous ?

Nature Animations œuvre dans un objectif de sensibilisation et vulgarisation de la nature et de l’environnement pour l’ensemble des publics scolaires et hors scolaires. Plus que des interventions ponctuelles, nous préférons monter des projets qui s’inscrivent sur la durée: c’est plus intéressant et la dynamique est plus durable.

Nous nous intéressons aux milieux naturels proches des écoles : ce que l’on peut trouver dans la cour de récréation et aux alentours de l’établissement  (forêts, bords de Seine…). Une fois rentrés, nous discutons des espèces et écosystèmes rencontrés lors des sorties.

Nous menons également des actions de développement, notamment la mise en place de jardins avec une école et un accueil de loisirs.

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre le GRAINE ?

Le Graine permet de créer une synergie entre acteurs de l’EEDD, ce qui permet la mise en place d’actions communes, le partage de connaissances, de compétences, mais aussi d’outils pédagogiques. Faire partie d’un réseau permet de rencontrer d’autres acteurs de l’EEDD pour créer des projets ensemble.

Que souhaitez-vous pour l’EEDD d’ici 2030 ?

Je souhaite que les actions d’EEDD soient variées, qu’elles s’adressent à l’ensemble des publics afin d’être profitables à tous et pour tous.

Lorsque je dis « tout public », je pense notamment à l’âge et au milieu social : les actions se focalisent trop souvent sur des publics aisés ; les publics populaires sont parfois oubliés. Je souhaite qu’en 2030 des actions soient mises en place en faveur des secteurs défavorisés car eux aussi ont un rôle à jouer dans la transition écologique.

Enfin, j’espère que le Graine IdF permettra l’énergie et la synergie pour que tous les efforts convergent vers l’objectif commun qu’est l’EEDD.